Les Fiancés de l’Hiver / A Winter’s Promise by Christelle Dabos

img_0197🇫🇷 En voilà une jolie lecture! J’avais un peu entendu parler de la Passe Miroir, mais c’est à l’occasion du salon du livre de Paris, où l’auteur était présente, que j’ai enfin pu découvrir cette série. Je me suis procuré un exemplaire, que je n’ai malheureusement pas pu faire signer, mais cela ne m’a pas empêchée de savourer ma lecture!

Ce que dit la quatrième de couverture:

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

J’ai beaucoup apprécié l’univers décrit ici, original et bien construit. Cette terre composée d’arches où (sur)vivent différentes familles aux diverses aptitudes, depuis qu’une catastrophe a bouleversé la terre. Toutes les clés de son origine ne sont pas dévoilées dans ce tome et j’ai hâte dans apprendre plus dans les épisodes suivants,

J’ai aussi beaucoup aimé l’héroïne, Ophélie. Rat de bibliothèque, myope, introvertie, maladroite, elle est atypique et attachante. Elle se retrouve aux prises d’un jeu d’échecs politique et doit lutter pour trouver sa place. On ne peut que compatir, voire s’identifier.

Sa relation complexe avec son fiancé est aussi particulièrement intéressante, loin des coups de foudre au premier regard qu’on peut parfois voir dans la littérature Jeunesse/Young Adult. On a là deux jeunes gens, aux prises avec un mariage arrangé alors qu’ils ne se sont jamais rencontrés. Ils auraient pu tomber amoureux dès que leur regards se sont croisés, arrangeant ainsi tout le monde, mais heureusement l’auteur n’a pas suivi cette voie. On assiste ainsi au déploiement progressif de leur relation, à la difficile mise en place d’une communication entre eux. Leur relation est en constante évolution, leurs sentiments aussi, et il sera intéressant de voir s’ils parviennent à établir une certaine confiance au fil des tomes.

Ce fut en tout cas une lecture très plaisante, dévorée en quelques heures entre un dimanche et un lundi. L’écriture est simple, l’intrigue fluide, on se laisse facilement emporter. Les personnages sont hauts en couleur et les apparences trompeuses. Tous les ingrédients sont réunis pour un super moment de lecture. On suit Ophélie de bon gré alors qu’elle essaye de percer les secrets de l’arche sur laquelle elle a atterri, un monde où tout n’est qu’illusion.

A la fin du tome 1, elle est prête à faire son entrée officielle sur une scène dont elle ne maîtrise sans doute pas tous les codes, et on devine que ce ne sera pas de tout repos.

Par ailleurs, des “bribes” en début et fin de roman, font des allusions au rôle d’un “Dieu” dans cette histoire, mais tour cela reste bien mystérieux, et à bien sûr piqué la curiosité.

En résumé vous l’aurez compris, j’ai vraiment hâte de m’évader de nouveau à la suite d’Ophélie pour en savoir plus!

🇬🇧Well, That made for a lovely reading! I had heard a bit about The Mirror Visitor, and I finally got my hands on the first instalment of the series at Paris Book Fair, which the author was attending. I did not manage to get my copy signed but that did not prevent me from enjoying my reading 🙂

So here is the blurb, my review follows.

Plain-spoken, headstrong Ophelia cares little about appearances. Her ability to read the past of objects is unmatched in all of Anima and, what’s more, she possesses the ability to travel through mirrors, a skill passed down to her from previous generations. Her idyllic life is disrupted, however, when she is promised in marriage to Thorn, a taciturn and influential member of a distant clan. Ophelia must leave all she knows behind and follow her fiancé to Citaceleste, the capital of a cold, icy ark known as the Pole, where danger lurks around every corner and nobody can be trusted. There, in the presence of her inscrutable future husband, Ophelia slowly realizes that she is a pawn in a political game that will have far-reaching ramifications not only for her but for her entire world.

I really enjoyed the universe described here, which I found very original, composed of arks where different families, with various abilities, live, –or survive because it is hinted that a great catastrophe made the world that way. The origin of this is not fully clear in the first instalment, so I cannot wait to learn more!

I also loved the main character Ophelia. A clumsy, shortsighted and introvert bookworm, well that is a lovely, and atypical heroine! She finds herself in the middle of a political chess game she does not understand and struggle to find her place. It is easy to sympathise and identify with her.

Her complex relationship with her (non chosen) fiancé is also interesting to follow, very different from the love at first sight romances young adult books can be full of. So we get to meet two young persons, who do not know each others but must get married. It would have been easy to make them fall in love as soon as they met, but luckily, that is not the path followed by the author. Throughout the book we folllow them as their relation unfolds and a communication is established. At the end, everything is not settled and I cannot wait to discover how it goes, if they manage to establish some trust in the end.

All this made for a very pleasant reading, I devoured the book in almost one sitting. The writing is simple and the story enthralling. The characters are colourful and the appearances often deceptive. So, we willingly and gleefully follow Ophelia as she tries to understand the secrets hidden on this ark full of illusions.

At the end of this first instalment, Ophelia is ready to make an official appearance on a scene while she does not master all its codes and this promises to hardly be restful!

Moreover, there are “scraps” at the beginning of the book that hint at the role of one “God” in the events, but nothing is clear yet and I am eager to discover more.

Well, as you will have realised, I cannot wait to read more of Ophelia’s adventures!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s